Le clocher de Cinqueux


Cinqueux est une commune de l'Oise qui porte les traces malheureuses de l'usage de la mélinite.


Le 17 février1910, à huit heures du soir, alors qu'un homme sortait de l'église où il venait de sonner l'angélus, le pilier sud-est du clocher s'écroulait subitement, crevant la voûte du chœur et du carré du transept. Heureusement personne ne fut blessé.

Miné et rongé par des infiltrations d'eau de pluie due à l'engorgement de la noue située entre les deux toits de la grande chapelle, le dit pilier s'affaissa, la pyramide rectangulaire du clocher demeurant debout et intacte.

Après examen de la situation et avis d'experts, l'administration décida d'abattre le clocher, estimant dangereuse une entreprise de restauration et elle fit appel à un détachement de soldats du génie de Versailles.

L'opération eut lieu les 24 et 25 février 1910 ; il fallut trois charges de mélinite pour faire écrouler le clocher. C'était une preuve que seul le pilier qui avait cédé menaçait ruine le reste de l'édifice étant encore solidement établi.


L'église de Cinqueux avec son clocher intact


Quelques instants avant l'explosion


Le dynamitage du clocher avec la mélinite


Les ruines


Un reportage dans l'Illustration en 1910